Sélectionner une page

Valentine Place

Tête de liste ecolo à la région wallonne

Je suis née le 19 août 1990 en Région bruxelloise. J’ai grandi et suivi ma scolarité à Anderlecht. J’habite actuellement dans la ville de Soignies, capitale européenne de la pierre bleue.
Je suis diplômée en sciences sociales (anthropologie).
J’aime passer mes temps libres avec les personnes que j’aime.

« Tournée vers l’avenir pour montrer qu’un monde plus vert, plus solidaire et plus égalitaire est possible !»

 


 

« J’ai choisi de m’impliquer chez Ecolo car c’est l’un des partis le plus à la pointe sur les questions d’égalité femmes-hommes, ainsi que celui qui soutient une transition écologique indissociable d’une justice sociale. Ecolo est un parti résolument tourné vers l’avenir, confiant en la jeune génération et optimiste quant au futur. Un futur plus vert, plus solidaire et plus égalitaire : des valeurs qui me sont essentielles ! »

J’ai grandi à Anderlecht dans un quartier dynamique, diversifié et solidaire. Très tôt, j’ai pu ouvrir les yeux sur la richesse de notre société multiculturelle et sur l’importance de vivre dans un lieu d’entraide. Cet esprit, je l’ai également retrouvé à Soignies, où j’ai passé de nombreux moments d’enfance auprès de ma famille.

Avide de comprendre et de questionner le monde dans lequel je vis, j’ai suivi des études en anthropologie à l’Université Libre de Bruxelles. Celles-ci ont affiné ma grille de lecture de la société qui m’entoure.

« Ecolo est un parti humain qui croit aux valeurs qu’il défend »

 

Depuis toujours, plusieurs grandes thématiques me touchent particulièrement.
Tout d’abord, celle de l’égalité. En effet, au début des années 60, mes grands-parents sont arrivés d’Espagne avec ma maman afin d’offrir plus d’opportunités à leurs enfants. Comme beaucoup d’autres immigré·es, ils ont été confrontés au racisme ambiant. Ce parcours familial m’a sensibilisée aux discriminations qui n’ont pas leur place dans ma vie ni dans mes idées.

Par ailleurs, étant moi-même une femme, et dès lors confrontée au sexisme ordinaire et systémique, j’estime que l’égalité femmes-hommes est une nécessité.

La seconde thématique qui me tient à cœur est celle du bien-être, qu’il soit humain ou animal. Mon père étant vétérinaire, j’ai mon plus jeune âge été sensibilisée dès à la question du bien-être animal et à la nécessité de respecter les animaux, qui sont des êtres vivants conscients et sensibles.

Le bien-être des humains, quant à lui, passera notamment par une un nouveau rapport au travail. Car quand bien même celui-ci permet de sortir de la précarité (ce qui n’est hélas pas toujours le cas), il est beaucoup trop souvent synonyme de souffrances physiques et psychologiques.

J’ai la volonté de participer à la construction d’un monde plus égalitaire, plus juste et plus durable pour toutes et tous !

Me contacter

13 + 10 =

 

Share This